Benoît Petit

"Cette astuce peu connue m'a permis d'éviter la catastrophe. Avec 8 crédits, ma situation de détresse m'obligeait à trouver une solution.
Des crédits asphyxiants...
Comment j'ai surmonté ce cauchemar
Ecrit par Benoît Petit, 17 avril 2020.
À 48 ans je ne pensais pas me retrouver dans une telle situation de détresse. Avec 8 crédits sur le dos, une astuce peu connue m’a permis de joindre les deux bouts et de m’en sortir
J’ai décidé de partager mon expérience dans l’espoir que cela puisse aider quelqu’un qui a besoin d’aide comme moi il y a quelques mois. 

Une vie ordinaire

Tout d’abord laissez moi me présenter, je m’appelle Benoit, j’ai 48 ans, je suis père de 2 enfants: Marie 16 ans et Lucas 11 ans. Divorcé, je paie la pension alimentaire chaque mois à mon ex-femme (140€). En tant qu’électricien je touche 2 540€ brut/ mois et ma nouvelle compagne infirmière gagne 2 310€ brut/ mois. Nous vivons dans un pavillon près de Toulouse. J'ai toujours fait attention à mes dépenses mais la situation s’est dégradée il y a 2 ans. 
Avec Carole nous avons acheté notre maison il y a 3 ans et avons contracté un crédit sur 25 ans avec des mensualités de 730€/ mois. Nous avons investi dans des travaux et de beaux meubles pour lesquels nous avons fait des crédits conso.
En juillet 2018, toute la famille est partie 5 jours en vacances à Barcelone pendant l’été, un projet pour lequel nous avions fait un petit crédit en début d’année.

La descente aux enfers

Un matin, ma voiture m’a lâché. Résultat: la facture s’élevait à plusieurs centaines d’euros ! Cela commençait à faire beaucoup de crédits et nous avons décidé de faire plus attention à nos dépenses.  

Trois mois plus tard, nous avons dû commencer à mettre de l’argent de côté pour les études des 2 enfants, et nous leur avons dit qu’ils devraient économiser pour se payer eux-même leur permis de conduire
Puis, mon père est tombé malade et nous avons dû l’aider avec mon frère à se soigner. 
La situation est devenue critique et je n’arrivais plus à joindre les deux bouts. J’étais au bord du gouffre et je ne trouvais plus le sommeil entre le stress financier, la santé de mon père et la pression au bureau… Cette situation a duré des mois, on avait peur de tout perdre. Désespéré, j’ai cherché des solutions sur internet et j’ai découvert un nouveau dispositif : le rachat de crédits.

La fin du cauchemar

J’ai appris qu’en moyenne, le rachat de crédits permettait de baisser les mensualités de -57%. Alors j’ai fait une simulation par curiosité et le test m’a révélé une économie de 54%. J’ai donc fait les démarches et j’ai pu alléger mes mensualités, maîtriser mon budget, dégager une trésorerie et surtout gagner en sérénité

Malheureusement des milliers de personnes sont dans cette situation catastrophique en France et c’est pour cela que je partage mon expérience, je veux aider les gens en détresse à sortir de ce cauchemar. On n’y pense pas toujours mais le rachat de crédit est simple et il peut vous sauver. J’ai retrouvé le formulaire de simulation que j’avais fait à l’époque et vous pouvez y accéder en cliquant ici. Cet organisme est fiable et propose un accompagnement personnalisé pour vous guider, ce qui m’a beaucoup aidé. 

J’espère que cette solution aidera plusieurs d’entre vous. Ne perdez pas espoir, il y a toujours une solution pour vous en sortir. 
Benoît Petit